Un débat sérieux et riche sur les crises migratoires

A l’invitation de l’association meyrarguaise « Bienvenus dans nos villages », une cinquantaine de personnes sont venues débattre de la crise migratoire avec le chercheur Michel Péraldi. Celui-ci a su montrer que les mouvements migratoires sont récurrents et que ce qu’il y a d’exceptionnel dans la situation que nous connaissons est l’inadaptation de l’organisation  de l’accueil : c’est la « crise de l’hospitalité ».

vlcsnap-2017-01-31-16h27m24s177
Il montre, chiffres à l’appui, que la crise existe d’abord dans les pays que les réfugiés quittent (Syrie, Erythrée, Afghanistan) et non dans les pays où ils vont. Il s’agit avant tout d’une « migration de proximité », des pays comme la Turquie, le Liban, la Jordanie où les réfugiés sont beaucoup plus nombreux en proportion de la population qu’en Europe.  Car la grande majorité des déplacés souhaitent rentrer chez eux. La conclusion de M. Péraldi prend appui sur les enseignements du philosophe E. Kant autour des concepts de solidarité et d’hospitalité.

Le débat permet d’échanger sur de nombreuses pistes : la question du « brexit » et des migrations intra-européennes, les réfugiés comme facteurs de la croissance économique et démographique des pays d’accueil, les souffrances des réfugiés et les difficultés de leur intégration.

Avec ce débat, Bienvenus dans nos villages rempli un de ses objectifs : discuter avec les gens d’ici de manière sereine sur toutes les questions ayant trait à l’accueil des réfugiés dans nos pays. Car il ne s’agit pas d’une situation conjoncturelle mais d’un processus durable. Outre les crises géopolitiques se dessine la question du changement climatique et des mouvements de population qu’il est susceptible  de créer.

« Bienvenus dans nos villages » poursuit aussi son action au jour le jour en aidant les réfugiés présents dans le territoire avec le collectif AGIR et les associations de la région et prépare la seconde édition de la fête de l’accueil et du partage qui aura lieu en juin prochain.

Retrouvez ci dessous la vidéo de cette conférence :